Normalisation et artialisation télésérielle : l’amour de Willow et Tara dans « Buffy the Vampire Slayer »

willow.png

La « normalisation » d’un comportement peut être définie comme le processus au cours duquel une manière de faire minoritaire, qui n’est pas conforme aux façons usuelles de procéder devient plus habituelle, ordinaire. Par exemple, Marcel Mauss a montré qu’une « technique du corps » propre à une certaine culture peut apparaître dans une autre selon un tel processus. Or, on sait que cette notion est venue au grand ethnologue quand il fut étonné de voir les Parisiennes marcher de la même manière que ses infirmières new-yorkaises six mois plus tôt et comprit que « les modes de marche américaine, grâce au cinéma, arrivaient chez nous ». L’intervention soutiendra que les séries télévisées constituent elles aussi un facteur important de normalisation des conduites non conformistes et relèvent d’un phénomène plus général que l’on peut désigner du nom d’« artialisation ». Cette idée sera illustrée à partir de l’une des premières longues histoires d’amour lesbien de série télévisée : la relation de Willow et Tara dans Buffy the Vampire Slayer (Joss Whedon, 1997-2003).

Captation vidéo : https://youtu.be/wLAyYZFUBiI?t=2254

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s